Publié le 20 avril 2014 par l'équipe Comparateur-paris-sportifs.fr.
 
 

ARJEL : Rapport du premier trimestre 2014 (jeux en ligne)

Comme à chaque trimestre, l’ARJEL publie une étude sur les tendances des 3 jeux en lignes autorisés en France : Paris sportifs, poker et turf. Si le T4 / 2013 était déjà explosif, le premier trimestre de l’année 2014 continue sur la même tendance. Ce sont encore une fois les paris hippiques et le turf les deux grands perdants qui enregistrent pour la seconde fois un recul des mises. Au contraire, les paris sportifs ont cru de 25% par rapport au même trimestre en 2013, avec le football qui continue de représenter une large majorité des mises (60%). Le calendrier football a été chargé, avec notamment la Ligue des Champions et le joli parcours du PSG, le championnat (avec PSG OM en tête des mises), ou encore le match amical France – Pays-Bas qui a été le record de mises enregistrées pour ce T1 2014.

Avec ces chiffres, il va sans dire que le prochain trimestre va être encore meilleur puisque la Coupe du Monde de football va encore déchaîner les ardeurs… Les chiffres seront d’autant plus signifiants qu’en général, juin et juillet sont deux mois plutôt calmes pour les paris sportifs, le seul événement majeur étant Roland Garros. Réponse dans le prochain rapport de l’ARJEL !

Rapport ARJEL : T1 2014

Rapport ARJEL : T1 2014

Si le football ne déçoit jamais, c’est en revanche le sport d’hiver qui a été le plus grand flop du trimestre. Les Jeux Olympiques d’Hiver à Sotchi ont été boycottés (!!) eux aussi par les parieurs qui n’ont pas misé plus de 1.8 millions d’euros (voir notre Bilan Sotchi 2014) A titre de comparaison, les JO de Londres en 2012 ont généré près de 20 millions d’euros de mises, tandis que le record de mise enregistré sur un match de football (PSG FC Barcelone, l’année passée) a été de 4 millions d’euros…

ARJEL : BetClic continue de caracoler en tête

BetClic est l’un des bookmakers qui connait le plus fort taux de croissance, avec une hausse de 24% des mises sur le trimestre, et un nombre d’utilisateurs actifs en hausse de 12%. Le site de paris sportifs (notre avis BetClic ici) a également fait écho de son succès sur les paris mobiles (+70%) qui représentent maintenant 48% des mises enregistrées (comparatif des applications pour parier sur mobile ici).

En revanche, son grand rival et dauphin PMU continue de voir ses mises enregistrées baisser sur son activité globale, notamment en raison de la perte d’intérêt des joueurs pour les paris hippiques (-4.5%). En revanche, sa croissance sur les paris sportifs est toujours bonne (certes plus faible que BetClic) avec 17% de croissance pour les mises.

Retrouvez le rapport complet de l’ARJEL ici.