0
Posted 19 mai 2014 by Jules R in Marché des paris
 
 

ICSS : Comment éviter le blanchiment dans les paris sportifs

Lors d’une conférence organisée par l’ICSS et l’université de la Sorbonne à Paris le 15 mai, toute une partie a été consacrée au blanchiment d’argent dans les paris sportifs. Pour garder l’intégrité du sport, l’ICSS a proposé de lancer une campagne mondiale pour sensibiliser les gouvernements qui n’auraient pas encore régulé cette activité à le faire. Si évidemment les pays européens et les Etats-Unis luttent avec un certain succès contre ce fléau, il en va différemment pour les pays asiatiques, et notamment en Asie du Sud Est (Philippines, Laos, Cambodge, Thaïlande). Si la Chine et l’Inde ont pris des mesures pour éviter le blanchiment, l’Asie représente toujours environ 53% du blanchiment d’argent.

Blanchiment et paris sportifs

L’ICSS lutte contre le blanchiment à une échelle internationale

Pas moins de 102M$ pour le blanchiment

Au total, l’enveloppe blanchie représente plus de 100 millions de dollars pour l’année 2013. Derrière l’Asie, c’est l’Amérique Latine et dans une moindre mesure l’Europe du Sud qui sont touchées par ce fléau. En France, les paris sportifs sont relativement contrôlés par l’ARJEL, il n’est donc pas vraiment possible de faire du blanchiment : sur internet, toutes les coordonnées sont enregistrées. Dans les points de vente (FDJ) avec la Liste Parions Sport, les mises sont limitées (et en cas de mises anormalement élevées sur un match, les cotes sont suspendues). D’ailleurs, début 2014, l’ARJEL a lancé une campagne contre la corruption.

Voir le site de l’ICSS : accès direct