0
Posted 11 octobre 2014 by Jules R in Marché des paris
 
 

La France contre la manipulation du sport

La France vient de signer cette semaine une convention européenne qui vise à lutter encore davantage contre la manipulation du sport. Si les parieurs sont concernés par les risques de la tentative de fraude, les joueurs le sont également (aussi bien les amateurs que les professionnels). Dans l’engagement qu’à pris Thierry Braillard auprès de l’Europe et aux côtés de 15 autres pays, il s’agit donc d’une nouvelle ambition qui vient à améliorer l’éthique dans le sport.

La France contre la manipulation de marché

Plusieurs initiatives locales ont été mises en place

La convention dite de Macolin permettra ainsi de coordonner et lutter de manière transnationale sur de telles problématiques, ce que les régulateurs de jeux européens cherchent tant bien que mal à faire. En début d’année, les régulateurs des principaux pays de l’Europe s’étaient rassemblés pour réfléchir à une solution internationale de contrôle des mises. La FIFA a lancé une initiative similaire pour éviter toute tentative de trucage pendant la Coupe du Monde.

Thierry Braillard a affirmé : « Sur les paris en ligne, la France applique aussi des règles très strictes qu’il faut maintenir. On a les outils, maintenant on réfléchit à voir s’il n’y aurait pas moyen d’être encore plus efficace ». En janvier dernier, l’ARJEL a lancé sa première campagne grand public de prévention des risques autour de la manipulation de matches. En France, l’ARJEL peut imposer la suspension des cotes sur certains matches en cas de mises anormalement élevées (paris en ligne et paris physiques réunis). C’est déjà arrivé à plusieurs reprises, mais aucun cas réel n’a pour le moment été décelé.