Publié le 17 janvier 2013 par l'équipe Comparateur-paris-sportifs.fr.
 
 

Bilan de l’ARJEL en 2012

paris sportifs évolution 2012 arjel

Paris Sportifs: Bilan de l’ARJEL en 2012

Paris sportifs en forte croissance: +9%

Le 14 janvier 2013 comme chaque début d’année, l’ARJEL a publié son rapport annuel sur les paris sportifs en ligne et l’évolution du marché des jeux d’argent en ligne pour l’année 2012. Ce bilan permet de mieux comprendre les tendances des parieurs en ligne, et de comprendre les mouvements des bookmakers sur l’année passée.

Voici quelques faits marquants que nous souhaitions vous faire partager:

– L’année 2012 a été marquée par beaucoup de rétrogradations sur les opérateurs de jeux en ligne (et les salles de poker): Au total, 17 cas ont été abrogés, tandis que seulement 2 nouveaux opérateurs ont été autorisés. Ces deux opérateurs sont des plateformes de paris en ligne qui auparavant proposaient le pari « mutuel » (anciennement NetBet, France Pari et JOA Online) et qui sont désormais passés du côté des paris fixes. A noter également que 7 rétrogradations sur les 17 concernent les paris sportifs en ligne… Aujourd’hui, il reste donc 9 bookmakers autorisés à opérer en France, qui sont tous présentés sur notre site : comparatif bookmakers régulés.

– Côté paris sportifs en ligne, le nombre de joueurs actifs a augmenté lui de 9%, les mises elles, ont explosé de 19%. Cette tendance n’est en revanche pas la même sur les autres segments: le poker subit une baisse des mises de 5%, les paris hippiques s’accrochent eux à une croissance de 9% des mises.

– Le football reste le créneau le plus à la mode: 59% des mises des paris sportifs le sont envers les matchs de cette discipline, contre 19% pour le tennis (voir l’Open d’Australie et les promotions NetBet et PMU) et 8% sur le basket.

Pour consulter le rapport global du bilan de l’ARJEL 2012, vous pouvez soit le télécharger en cliquant sur le bouton rouge ci-dessous, soit directement le consulter sur le site de l’ARJEL disponible sous le lien suivant. Vous pouvez également retrouver tous les sites de paris en ligne régulés par l’organisme sur ce lien.

Rapport 2012